Caractéristiques globales du secteur

Les industries chimiques en Tunisie appartiennent à plusieurs grandes familles de produits.

Le secteur n’est pas épargné par des difficultés inhérentes à la nature des activités chimiques, les avancées scientifiques et techniques, les exigences et contraintes environnementales, ainsi qu’à l’évolution des mentalités. Le niveau de performance des différentes unités de production patine et les revendications sociales et salariales pèsent sur le climat social. Le travail social déjà réalisés laisse persister des tensions sociales et un sentiment d’inconfort dans la situation du travail.

 

Toutefois, le secteur de la chimie se maintient à un niveau de performance défendable, pour deux facteurs essentiels :

  1. Un niveau technologique respectable.
  2. Un potentiel très important en ressources humaines qui maîtrisent l’aspect technique et le savoir-faire du métier.

 

Il est habituellement et mondialement admis que le secteur des Industries Chimiques se répartit en quatre grands sous-secteurs :

La chimie de base

Encore chimie lourde, fabrique des produits en grande quantité obtenus en peu d’étapes à partir de matières premières facilement accessibles (eau, air, sel…). On distingue la chimie minérale de la chimie organique.

  • La chimie minérale

Produit de l’acide sulfurique et ses dérivés obtenus par électrolyse (chlore, soude, gaz comprimés, produits azotés, engrais…), tandis que la chimie organique traite de la pétrochimie. (90% des produits organiques sont issus du pétrole et du gaz).

  • La chimie organique

Utilise également des matières premières renouvelables, issues pour la plupart de l’agriculture (céréales, notamment maïs, colza, tournesol, pomme de terre, betterave sucrière), mais aussi des produits animaux (suifs, graisses, peaux…). Les produits issus de la chimie lourde alimentent en particulier les industries de chimie fine et de parachimie.

  • La chimie fine

La chimie fine élabore des substances et des molécules complexes, grâce à des procédés de fabrication pointus comprenant de nombreuses étapes, qui seront ensuite utilisées en tant que principes actifs purs dans les industries de spécialités (colorants, pigments, produits pharmaceutiques, etc.).

  • La chimie de spécialité

Elle met au point des produits possédant des propriétés bien définies pour un usage spécifique : peintures et vernis, explosifs, colles, matières plastiques, caoutchouc synthétique, élastomères, huiles essentielles, produits phytosanitaires, encres d’imprimerie, additifs pour ciments ou béton, savons et détergents ; produits de beauté, … Ces produits servent également à élaborer des produits de haute technologie (puces électroniques, écrans plats, etc.)

La pharmacie

La pharmacie utilise des mélanges produits par la chimie fine, les rend assimilables et les coordonne sous forme de médicaments et autres préparations utiles à la santé des êtres humains et des animaux. Les produits élaborés sont très complexes, à forte valeur ajoutée, et fabriqués en petite quantité.

En Tunisie, on distingue la classification suivante :

  • La Chimie de Base
  • L’industrie du Plastique
  • L’industrie du Caoutchouc et Pneumatique ;
  • L’industrie Pharmaceutique ;
  • La parachimie :
  • Les Peintures, Colles, Encres et Résines ;
  • Les Savons, Détergents et produits d’entretien ;
  • Les Cosmétiques et Parfumerie ;
  • Les Huiles Essentielles ;
  • La parachimie diverse :
  • Les Gaz Industriels ;
  • Les Pesticides ;
  • Les Explosifs.
  • Transformation de matières d’origine animale ou végétale ;
  • Bougies, Cires, Cirages ;
  • Produits pour le traitement des surfaces ;
  • Mousse ;
  • Pâtes à polir et produits de plastification ;
  • Produits d’entretien mécanique, du textile et du cuir ;
  • Eau pour batteries et radiateurs.