La Fédération Nationale de la Chimie et la maîtrise des risques sanitaires et environnementaux en atelier

La Fédération Nationale de la Chimie a participé à un atelier sur l’appui institutionnel en matière de maîtrise des risques sanitaires et environnementaux et ce dans le cadre d’un projet de jumelage entre la Tunisie et deux états membres de l’Union Européenne (France, Pays Bas) qui’ a un double objectif :

–         Renforcer la prévention des risques liés à des expositions de la population à des substances ou agents dangereux, contenus dans les produits de santé, l’alimentation, les produits de grande consommation, ou l’environnement :

–         Faciliter les échanges avec l’UE grâce à ce renforcement de la maitrise des risques.

Quatre grands groupes d’activités ont été définis pour atteindre ces objectifs :

-Volet A : une cartographie comparée des cadres législatifs et réglementaires en Tunisie et dans l’UE en matière de sécurité sanitaire, qui permettra de pointer les domaines où il est nécessaire que la Tunisie progresse dans son rapprochement avec l’UE ; ces priorités, une fois identifiées, conduiront à l’accompagnement aux évolutions en cours dans le pays ;

–                       Volet B : un appui à l’élaboration d’une stratégie et d’un système de sécurité sanitaire, en cours en Tunisie ; il s’agira de contribuer à préciser les attributions des différentes administrations impliquées, et en particulier l’ANCSEP ;

-Volet C : un appui au renforcement des compétences en matière d’analyse des risques en Tunisie, au Bénéfice de l’ANCSEP : organisation de l’Agence, mise en place de l’expertise collective, mise en place des outils de veille, définition de collaborations nécessaires à l’expertise,

-Volet D : enfin, il s’agira de permettre de diffuser largement les propositions de réorganisation du système et de faire connaître les nouvelles compétences de l’ANCSEP ; un groupe d’activités sera donc consacré aux questions de communication, y compris en situation d’alerte ou de crise.

 

Expertise : l’expertise mise en œuvre dans le cadre de ce jumelage comprend des fonctionnaires des Ministères Français de la santé, de l’Agriculture, de l’Environnement, ainsi que des experts issus d’organismes mandatés comme l’ANSES, l’ANSM, l’EHESP, le RIVM. Ce sont plus d’une trentaine d’experts qui travailleront ainsi avec leurs homologues tunisiens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *